Photogrammes

Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-09.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-01.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-04.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-06.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-11.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-05.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-08.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-10.jpg
Marguerite Bornhauser - Numériser-4.jpg
Marguerite Bornhauser - Numériser-5.jpg
Marguerite Bornhauser - Numériser-10.jpg
Marguerite Bornhauser - MargueriteBornhauser-Photogrammes-WEB-12.jpg

Info

Photogrammes

2022

Photogrammes réalisés à partir d'objets récoltés au Grand Palais tout au long de l'évolution du chantier (2021-2024)

Le photogramme est une image photographique obtenue en laboratoire argentique sans utiliser d'appareil photographique, en plaçant des objets sur une surface photosensible (papier photo ou film) et en l'exposant ensuite directement à la lumière. Marguerite Bornhauser travaille ici - à l'occasion de sa carte blanche au Grand Palais sur l'évolution du bâtiment en travaux - le photogramme couleur en effectuant des variations chromatiques et en expermientant diverses techiques d'ajouts de couleur grâce à des filtres ou autres essais plastiques.
Lors de ses diverses déambulations sur le chantier, Marguerite Bornhauser récolte des objets trouvés au sol ou cachés ci et là : boulons, cadenas, objets indéfinis, pancartes, papiers- des reliques d'un chantier en pleine évolution qu'elle conserve et trie par dates et lieux de découvertes. Elle isole ensuite certains des objets trouvés pour réaliser des photogrammes qui, de par leurs variations de couleurs et de lumières, transportent l'objet trouvé sur le chantier dans une toute autre dimension.

Ici, variations chromatiques autour d'un objet récolté au sol dans la Nef du Grand Palais le 18 février 2022.

Exemplaires uniques

Avec le soutien de la RMN Grand Palais et Louis Roederer 

________________________________________________

Carte Blanche 

3 Questions à Frédéric Rouzaud, Président Directeur Général de la Maison Louis Roederer et Président de la Fondation

Créée en 2011, la Fondation Louis Roederer a pour objectif de soutenir la création contemporaine. Elle contribue ainsi au rayonnement artistique, particulièrement dans les domaines de la photographie et du cinéma. Elle œuvre par ailleurs à l’éclosion de jeunes talents grâce à la mise en place de prix et de nombreuses actions de mécénat. La Fondation Louis Roederer soutient la Carte Blanche à Marguerite Bornhauser prenant actuellement place sur le chantier du Nouveau Grand Palais. Frédéric Rouzaud, Président Directeur Général de la Maison Louis Roederer et Président de la Fondation, répond à nos questions. 
  
Quand et comment l’esprit de mécénat est né dans la Maison Louis Roederer ? Vous parlez de votre mission comme d’une quête du bon et du beau – qu’est-ce que cela signifie pour vous ? 
Il s’agit autant de fidélité au passé que de projection vers l’avenir. Le passé, c’est celui de notre famille, qui de génération en génération a toujours été attirée par l’art, a collectionné les artistes de son temps, a eu à cœur de faire vivre le lien privilégié entre la création d’un vin et la création d’une œuvre. L’avenir, ce sont les artistes contemporains avec qui nous avons le bonheur de travailler qui nous aident à le dessiner. 


Pendant la durée de ses travaux, jusqu’en 2025, le Grand Palais donne Carte Blanche à Marguerite Bornhauser, jeune artiste photographe dont le talent s’épanouit. La Fondation Louis Roederer a choisi de soutenir cette Carte Blanche, qu’est-ce qui vous séduit dans son travail ? 
Nous connaissons Marguerite Bornhauser depuis 2015, année où elle avait participé à une résidence du Festival Planches Contact de Deauville avec la Fondation Louis Roederer. Nous apprécions énormément son travail, à la fois minutieux, de haute précision, et éclatant de couleurs. Son talent à magnifier, à révéler la beauté du moindre petit détail. Et la modernité évidente de son œuvre. C’est donc avec enthousiasme que nous avons décidé de soutenir sa carte blanche sur le chantier du Grand Palais. 


La Fondation Louis Roederer connaît bien le Grand Palais puisqu’elle a soutenu depuis 2013 de nombreuses rétrospectives. Comment imaginez-vous le Grand Palais de demain ? 
Le Nouveau Grand Palais sera lumineux, éclatant de lumières ! Nous l'imaginons comme un véritable lieu de vie créatif. Les expositions seront accompagnées d’une programmation foisonnante mêlant toutes les disciplines artistiques, ce qui rejoint le désir de notre Fondation de se tourner vers la création artistique au sens large… la pluridisciplinarité !